Sciences de la santé

Stress-O-mètre

Océane Dargis

Comment le stress d’une fin de session au Cégep est-il exprimé chez les étudiants? C’est ce que j’ai tenté d’évaluer durant les 5 semaines accordées au projet intégrateur. Après avoir passé 10 semaines à évaluer le rôle du stress dans le développement de la dépression chez les jeunes, ma curiosité m’a poussé à étudier plus précisément la relation entre le niveau de stress et les comportements et habitudes de vie des étudiants. Avec 2 semaines de collecte quotidienne de données, 17 participants stressés, un tensiomètre mesurant la tension artérielle et la fréquence cardiaque, et un questionnaire d’auto-évaluation des comportements, j’ai accumulé plusieurs données me permettant de formuler des conclusions surprenantes. En observant les étudiants chaque jour, les résultats suggèrent qu’environ 73% des participants présentaient un ou de plus gros symptômes communs de stress lorsqu’ils évaluaient leur niveau de stress plus haut que la normale. Également, les journées où les participants passaient du temps à l’extérieur, à socialiser, à prendre soin d’eux et/ou à bouger démontraient, dans 88% des cas, une fréquence cardiaque et tension artérielle plus basse que leur valeur de référence, peu importe leur niveau de stress.

Votez pour votre coup de cœur !

+9
Lire la vidéo

13 | 50

13 | 50