Sciences de la santé

Les Garrots d’Islande et les tortues de la rivière Tomifobia: des espèces préoccupantes et fascinantes

Éva Gagnon

J’ai toujours eu une passion pour la nature et le plein air, et lorsque j’ai commencé à découvrir les différentes problématiques en lien avec l’environnement, cette passion a évolué en un important intérêt pour l’écologie. J’ai décidé, pour le ce projet, de concentrer mes efforts sur des espèces préoccupantes. En étudiant les Garrots d’Islande, j’ai cherché à comprendre comment des infrastructures existantes, le Parc Marin du Saguenay Saint-Laurent dans ce cas, contribue à leur conservation. Pour les tortues de la rivière Tomifobia, j’ai découvert comment l’inventaire de ces espèces est effectué, et son utilité. Ma recherche sur la situation des Garrots d’Islande depuis la création du Parc Marin du Saguenay Saint-Laurent m’a permis de constater une faible corrélation entre le parc et le rétablissement de la population, mais un grand impact de l’inscription de la population à la liste des espèces préoccupantes. Quant à l’inventaire des tortues de la rivière Tomifobia, j’ai été en mesure d’expliquer en détail le comportement des tortues peintes, des tortues serpentines et des tortues des bois ainsi que de décrire la démarche d’inventaire de ces espèces. J’ai aussi pu observer sur le terrain les répercussions de cet inventaire et de la présence d’espèces menacées et préoccupantes dans la région. En effet, une nouvelle aire de nidification protégée est en train d’être aménagée pour les tortues.

Votez pour votre coup de cœur !

+6
Lire la vidéo

18 | 50

18 | 50