Individu, droit et société

On a tué la paix par l’imaginaire

Kelly Mourain

Mon projet s’intitule on a tué la paix par l’imaginaire. L’idée de ce court bouquin est née d’un questionnement tout simple : quels sont les attributs du métier du correspondant de guerre qui m’intéresse ? Le projet d’intégration de fin d’études au sein du CiSA m’a offert la chance d’explorer deux divisions d’études ou de métiers auxquels j’aimerais éventuellement m’y orienter. Alors, lorsqu’il était temps de choisir mon sujet de projet, ma question de recherche m’est naturellement venue à l’esprit. J’ai voulu approfondir ma réflexion et la dirigée vers une étude qui me passionne grandement : comment le travail d’un correspondant de guerre s’appuie-t-il sur des connaissances historiques et sociologiques ? Partant de là, j’ai déterminé deux axes principaux de ma recherche en lien avec mes études collégiales : l’histoire et la sociologie. Les thèmes de sociologie ont été dispersés dans des propos et des opinions personnelles au début de chacun des chapitres. Le but de mon projet est de, non seulement présenter le métier du journalisme de guerre, mais aussi de démontrer comment l’étude de l’histoire peut ouvrir les yeux sur le monde. J’ai voulu présenter dans mon projet ma vision de l’histoire. Je crois que l’histoire est le pilier de toutes connaissances générales et que celle-ci sert à éveiller les gens intellectuellement. 

Votez pour votre coup de cœur !

+2
Lire la vidéo

16 | 21

16 | 21