Sciences de la santé

Les techniques pédagogiques les mieux adaptées aux enfants présentant des troubles d'apprentissage, ainsi que la corrélation neuroscientifique de leur diagnostic.

Maria Belen Martinez Bendezu

Avant de débuter cette recherche, je travaillais à un centre d’aide pédagogique qui a pour but d’aider des élèves en situation d’échec ou bien en difficulté scolaire. Cette opportunité d’emploi m’a potentiellement ouvert les yeux sur cette réalité choquante. Voir un élève donner son plein potentiel et persévérer plusieurs semaines d’affilée afin de pouvoir réussir, mais finalement avoir une note passable, à mes yeux, était déchirant. C’est pour cela que j’ai décidé d’obtenir un stage à mon lieu de travail. Mon but étant d’essayer de trouver des manières d’aider ces élèves ayant des diagnostics divers, soit la dyslexie, un TDAH, un trouble de langage, etc. Après maintes observations, j’ai déterminé plusieurs manières d’aider ces élèves. Par exemple pour des jeunes dyslexiques, normalement, on va leur permettre les outils technos comme l’utilisation de WordQ ou d’un logiciel de rétroaction vocale, puisque la dyslexie affecte le côté de la lecture. Alors que pour des élèves atteints d’un TDAH, on utiliserait plus des méthodes pour les garder à l’écoute ou plus motivés, c’est-à-dire des gadgets, des concours, des bloqueurs de sons, etc.

Votez pour votre coup de cœur !

+7
Lire la vidéo

28 | 50

28 | 50